Изображения страниц
PDF
EPUB

Khopi, on trouve une rivière peu large, mais très-profonde, qui s'y jette, et peut servir de bassin. Elle se nomme la Syba : on la traverse sur un bac, pour se rendre au bazar...

L'air est malsain à Redoute-Kalé, surtout à l'automne; mais cette insalubrité disparoîtroit infailliblement, si on vouloit dessécher les marais dont le bazar est environné, élever les bords de la rivière, pour empêcher les débordements, et, par de grands défrichements, éloigner les pluies qui y tombent en abondance, parce que les nuages, poussés par les vents de mer, sont arrêtés par la masse des forêts qui couvrent la Mingrelie. · Il est d'ailleurs, hors de doute que le défaut de surveillance de l'administration sur les approvisionnements du marché contribue puissamment à y engendrer des fièvres intermittentes, qui, en général, ne résistent pas au quinquina, et dont on empêcheroit le retour, en suivant un bon régime (1).

Pendant presque tout le mois de juin et une partie de celui de juillet que nous y avons de

(1) Depuis deux ans on a abattu quelques portions de forêts aux environs de Redoute-Kalé, et déjà les fièvres y sont beaucoup moins fréquentes.

meuré, en attendant le retour du prince Gorstchakoff de l’Abazie, nous n'y avons jamais vu que la plus mauvaise viande de chèvre et de bouc, quelquefois du buffle, et encore en trouvet-on rarement pendant les deux cents jours dont se composent les carêmes des Russes. Le vin y étoit généralement aigre, le pain presque toujours fait avec de la farine moisie. Comment ne · pas être exposé à la fièvre avec une pareille nourriture? Au surplus, il est juste de reconnoître que la Russie vient à peine de prendre possession de cette contrée, et qu'elle s'occupe continuellement des améliorations dont elle est susceptible: ainsi tout porte à croire que, dans peu d'années, les inconvénients que je signale auront disparu: ils ont plus d'influence qu'on ne pense sur l'existence des hommes.

Parmi les travaux à faire, un des plus utiles seroit une chaussée depuis le bazar jusqu'à la forteresse, qui en est éloignée d'une werste, et où se trouve placée l'administration : alors du moins, en tout temps, les marchands y pourroient arriver à pied sec.

Il y a trois ans que la population de RedouteKalé consistoit en cent cinquante marchands, qui occupoient une trentaine de maisons. Aujourd'hui on y compte plus de cent maisons,

dont la population dépasse quatre cents habitants. La plupart ont leur famille dans quelques villes et villages de la Mingrelie ou de l'Immirette.

Le bazar est placé sur la gauche du fleuve, sur deux lignes parallèles. Les maisons situées le long de la Khopi ont un grand enclos qui, s'étendant jusqu'au bord de l'eau, permet aux navires d'y décharger leurs cargaisons. Lorsque le commerce de Redoute aura pris plus d'extension, on pourra alors construire un second bazar, sur la droite du fleuve.

C'est également sur la gauche de la Kkopi que se trouvent les hôpitaux, les magasins à farine , les corps de caserne et les logements d'officiers.

La garnison consiste en six ou sept cents hommes, infanterie, artillerie et cosaques. Sur la droite de la Khopi, on trouve la quarantaine; elle se compose de trois bâtiments en bois, assez vastes et commodes : ils ont été construits au commencement de 1823. Avant cette époque, le port que l'ukase du 8-20 octobre 1821 à ouvert au commerce, n'avoit pas un seul bâtiment à l'abri des injures du temps, pour recevoir les voyageurs et les marchandises qui étoient dans le cas d'y débarquer.

ani

e

o

Le magasin à poudre, celui qui renferme le sel, et quelques autres destinés au service de la couronne, sont également placés sur la droite du fleuve.

Le commerce de Redoute-Kalé est assez animé depuis 1823, et les boutiques sont approvisionnées de toutes les marchandises propres au pays et à la consommation ordinaire : elles s'y vendent souvent plus cher qu'à Tiflis même.

Constantinople envoie du rhum, du sucre en pain , du café et quelques autres articles qui y viennent ou de l’Angleterre ou des ports de la Méditerranée.

Trébizonde y expédie des vins de qualité trèsmédiocre, des oranges, des citrons, des huiles, et quelquefois des toiles très-grossières, blanches et imprimées.

Taganrog y adresse des fers, des laines communes, des cordages, des nattes, du poisson salé et fumé, et quelques vins de l'Archipel.

Les chargements du port de Kertch consistent en sels provenant des salines des environs de cette ville, en maroquins et en peaux d'agneaux et de brebis grises et noires frisées, connues sous le nom de peaux d'agneaux d’Astrakan.

Cette espèce de moutons mériteroit d'être importée en France. Ils sont extrêmement nom

Anna

vec

breux dans toute la Crimée. C'est aussi de Kertch que les bâtiments de la flottille importent les farines de seigle destinées à l'approvisionnement des troupes cantonnées dans l'ancienne Colchide (1).

Enfin Odessa y envoie, en concurrence avec Constantinople, du sucre en pain , du rhum, des toiles de coton et toiles peintes, des draps , des soieries, des quincailleries, des vins de Champagne mousseux, des vins de liqueurs, et beaucoup d'autres articles. Un Anglais, M. Marr., commis de la maison Atwood, d'Odessa, est le premier européen qui arriva à Redoute en janvier 1822, et y établit une boutique entièrement approvisionnée de marchandises anglaises : fait que je cite comme une nouvelle preuve de l'empressement que met cette nation industrieuse à profiter de tous les débouchés qui sont ouverts au commerce. A la fin de 1822, un négociant français s'y est aussi établi.

Six mois après, M. de l'Écluse arriva avec

(1) Il n'est pas inutile de faire connoître ici que le gouvernement rụsse accorde sans difficulté aux voyageurs et aux marchands russes et étrangers le passage gratuit sur ses bâtiments de guerre qui, de la Crimée, se rendent à la côte de la Mingrelie, et vice versa. Il suffit d'en faire la demande à M. l'amiral Greig à Nicolaiev, ou au général en chef Yermoloff, en Géorgie.

« ПредыдущаяПродолжить »