Изображения страниц
PDF
EPUB

que les expéditions par eau, exposées à beau

coup de retards et d'accidents. Cette assertion · peut difficilement être combattue, quand on

réfléchit que le commerce de l’Asie, dans les temps anciens, ne portoit que sur des marchandises d'une grande valeur, telles que les soies écrues, les aromates, les épiceries, les parfums, les diamants et les perles. De nos jours encore, même en France, le commerce ne se sert jamais de la navigation fluviale pour le transport des marchandises précieuses dans l'intérieur des terres.

Pour donner une idée du peu de connoissances qu’on avoit, il n'y a pas quarante ans, sur le cours des deux fleuves célèbres qui traversent la Colchide et la Géorgie, je citerai textuellement un passage de Gibbon (1).

« Le Phase a sa source dans le Caucase , » chaîne de montagnes la plus élevée et la plus » escarpée de toutes celles de l’Asie : il est d'a» bord si rapide, qu'on a construit plus de cent » vingt ponts pour en rompre l'impétuosité. Il » ne devient paisible et navigable qu'à Schora» pana, à cinq journées du Cyrus, qui vient des » mêmes montagnes, mais qui suit une direc

ve

(1) Histoire de la chute et de la décadence de l'Empire Romain , vol. 10, page 286.

Vinir couvent

SYSTÈME

DU COURS
DU RIION,

OU
PHASE.

..

ina de Strabon)(w0 Janissaires)
jusqu'ici.

Cette carte est traduite d'apres l'ori

ginal, qui est écrit en géorgien etrusne, et qui est conservé dans le dépôt de la marine e Paris. Elle fut envoyée par Alexandre, Roi d'Imerette, a l'Impé ratrice de Russie, en 1738, et fut présentee a S.M.1. par le Métropolite de Koutays Timothée, a s.' Pétersbourg, la 8 bulat - 28

» tion contraire, et qui va se perdre dans la mer » Caspienne. La proximité de ces deux rivières » a donné lieu à une route pour les marchan» dises précieuses de l'Inde, qu'on suivoit autre» fois, ou du moins dont les anciens nous ont » laissé le plan. Les cargaisons descendoient » l'Oxus, traversoient la mer Caspienne, remon» toient le Cyrus, et le courant du Phase les por» toit dans l’Euxin et la Méditerranée, etc. ))

Je regrette, lorsqu'il s'agit d'un écrivain aussi justement estimé que l'historien Gibbon, d'être obligé de dire que ce paragraphe renferme plusieurs erreurs.

Le Phase prend sa source dans la plus haute chaîne du Caucase, passe à Kotaïs, et n'a jamais pu être navigable, avant de s'être réuni à la Quirila, à cause des rochers et des cataractes qui en obstruent le cours, et de son excessive rapidité jusqu'à son arrivée dans la plaine de la Colchide.

La Quirila, à laquelle les anciens paroissent avoir donné le nom du Phase, a été effectivement navigable jusqu'à Schorapana; mais de ce point elle remonte au nord, et ne se trouve pas sur la route de la Géorgie. La rivière sur laquelle Strabon suppose qu'il existoit cent vingt ponts, ne peut être que la Dziroula, dont la source se

trouve dans les montagnes qui séparent l'Immirette de la Kartalinie, et dont l'extrême rapidité n'a jamais pu admettre aucune navigation.

Après avoir rétabli ces faits, je releverai une erreur plus grave du savant historien. Il suppose que le Phase et le Cyrus sortent des mêmes montagnes; mais il est aujourd'hui reconnu que le Phase ou Rion prend sa source dans le voisinage de l'Elbourous , tandis que le Kour ou

Cyrus prend la sienne dans les montagnes . d’Akhaltzikhe, et ainsi elles se trouvent à environ soixante lieues l'une de l'autre.. .

Je me suis un peu étendu sur la navigation de ces deux fleuves, parce que cette question intéresse également la géographie, l'histoire et le commerce.

Agriculture.

L'agriculture de l'Immirette n'est pas la même dans les quatre districts qui composent ce gouvernement.

Dans le district de Vacca, dont plus de la moitié est en pays plat, et où la terre est d'une très-grande fertilité, on cultive avec succès le coton, le tabac et le mûrier. Le coton herbacé à courte soie est le seul qu'on y récolte : sa qualité est assez fine. Il est vraisenblable que, dans

« ПредыдущаяПродолжить »