Изображения страниц
PDF
EPUB

which, meanwhile, the ship's papers and the necessary witnesses were to be sent as soon as practicable. His Majesty's Government have declined to accept article 23 of the convention signed at The Hague respecting the rights and duties of neutral powers in maritime war which authorizes this procedure. I am not now in a position to say what view His Majesty's Government might have taken as to the advisability of accepting the proposal with or without some modifications or restrictions had its advocates offered it as a compromise in return for which they would abandon the claim to sink neutral prizes. It was in this form that the proposal was originally put forward. In the end, however, the claim to sink was maintained, and the alternative suggestion was ultimately set up as an additional stipulation. In these circumstances His Majesty's Government did not feel justified in making the double concession involved in recognizing the general validity of practices which are clearly open to grave objections. I have already indicated the readiness of His Majesty's Government to consider how and to what extent those objections might be overcome as regards the destruction of neutral prizes. I do not, however, wish at this stage to fetter you by declaring the conditions formulated in paragraph 31 of the present instructions to offer the only possible solution that could be entertained by His Majesty's Government. On the contrary, their genuine anxiety for some understanding in this matter will dispose them to approach any proposals for a reasonable compromise in an unbiased and conciliatory spirit. Without committing themselves to any definite decision, His Majesty's Government will accordingly be willing to listen and give due weight to any arguments and suggestions that may be brought forward in order to harmonize the opposing views by reopening the question of the sequestration of neutral prizes in neutral ports, although, as at present advised, they are not very hopeful that any system can be devised which would prove really satisfactory and acceptable to all parties.

33. A suggestion has been made that it should be open to the captor and the captain of the prize, by agreement, to arrange that any contraband cargo on board should be handed over or destroyed, or that some form of bail might be given by the captain of the prize, to which he would subsequently have to surrender in one of the captor's prize courts, and that if either of these courses were adopted, the ship might be allowed to proceed. It has been argued that the possibility of this alternative to bringing the prize in would render it unnecessary, in any contingency which may be contemplated as probable, to resort to its destruction. This suggestion has been carefully examined, but His Majesty's Government have so far been unable to satisfy themselves that effect could be given to it without giving rise to

Propositions, Naval Conference, 1908–9.

73

complications of a practical and legal character which would render the framing of the necessary rules a task of great difficulty. You are, however, authorized to take into consideration and discuss any definite proposal which may be brought forward relating to this subject. (International Naval Conference, British Parliamentary Papers, Miscellaneous, No. 4, 1909, p. 28.)

Propositions before the International Naval Conference.—The propositions submitted to the International Naval Conference in 1908 varied widely and were based on different theories as to neutral and belligerent rights as well as upon different ideas as to what might be practically advantageous to the respective naval powers.

Germany proposed : 24. Les navires et marchandises capturés doivent être conduits au siège d'un Tribunal de Prises du belligérant capteur pour y être jugés.

25. Par exception, les navires ou marchandises capturés peuvent être immergés, coulés, ou détruits autrement si leur conservation pourrait compromettre la sécurité du bâtiment de guerre ou le succès de ses opérations.

Avant la destruction du navire, son équipage devra être mis en sureté et tous les papiers du bord et telles autres pièces que les intéressés jugeront importantes pour l'établissement de la validité de la capture derront être transbordés sur le bâtiment de guerre.

26. Dans les cas prévus à l'alinéa 1er de l'article 25, on pourra également immerger ou détruire, avec le navire, les marchandises qui ne sout pas susceptibles de confiscation, et qui, en raison des circonstances, ne peuvent être transbordés sur le bâtiment de guerre. Dans ce cas, le propriétaire de ces marchandises aura droit à une indemnité. (Ibid., No. 5, p. 99.)

The United States renewed the instructions as found in the Naval War Code of 1900:

ART. 46. Prizes should be sent in for adjudication, unless otherwise directed, to the nearest suitable port, within the territorial jurisdiction of the United States, in which a prize court may take action.

ART. 49. The title to property seized as prize changes only by the decision rendered by the prize court. But if the vessel or its cargo is needed for immediate public use, it may be converted to such use, a careful inventory and appraisal being made by impartial persons and certified to the prize court.

ART. 50. If there are controlling reasons why vessels that are properly captured may not be sent in for adjudication-such as uuseaworthiness, the existence of infectious disease, or the lack of a prize crew—they may be appraised and sold, and if this can not be done, they may be destroyed. The imminent danger of recapture would justify destruction if there should be no doubt that the vessel was a proper prize. But in all such cases all of the papers and other testimony should be sent to the prize court, in order that a dcree may be duly entered.

Austria proposed that the destruction of neutral prizes should be reduced to the minimum.

Spain suggested:

(D) Les prises neutres ne sauraient être détruites par le capteur tant que le tribunal compétent ne les ait pas déclaré légales. L'application de ce principe pourra toute fois être subordonnée par les puissances signataires de la future convention à l'acceptation des prescriptions contenues dans la “ Convention concernant les droits et les devoirs des puissances neutres en ces de guerre maritime" au sujet de l'accès des prises neutres aux ports neutres. Mais même dans ce cas la destruction ne serait justifiée que par des raisons résultant de l'état de la mer, des conditions des navires capteurs et capturés pour naviguer ou du manque de combustibles ou vivres, et non pas de la proximité de l'ennemi ou du manque d'éléments militaires suffisants pour assurer la conduction au port correspondent. Ces derniers motifs et d'autres analogues impliquent que le capteur ne possède pas assez de moyens pour mener à terme la saisie. (Ibid., p. 100.)

France would make the destruction of neutral prize exceptional:

En principe, les prises doivent être amarinés, conduites dans un port national ou allié, et non pas détruites.

Toutefois, le capteur est autorisé à détruire toute prise dont la conservation compromettrait sa propre sécruité ou le succès de ses opérations, notamment s'il ne peut conserver la prise sans affaiblir son équipage.

Il ne doit être fait usage de ce droit de destruction qu'avec la plus grande réserve envers les navires ennemis, et a fortiori envers les navires neutres. La destruction d'un navire neutre doit être tout à fait exceptionnelle.

1 En cas de destruction, le capteur doit avoir soin de conserver tous les papiers de bord et autres éléments nécessaires pour permettre le jugement de la prise. (Ibid., p. 101.)

Great Britain maintained its earlier position: 1. Le devoir d'un belligérant capteur est d'amener, pour qu'il soit jugé par un tribunal des prises, tout navire marchand qu'il a saisi. Lorsque c'est impossible, ce dernier, si c'est un navire ennemi, peut être détruit après retrait de l'équipage et des papiers

Propositions, Naval Conference, 1903-9.

75

de bord; si la nationalité du navire est neutre, ou s'il y a un doute quelconque quant à la nationalité, il devrait être relâché, car sa destruction ne peut être justifiée, entre le propriétaire neutre et le capteur, par une nécessité quelconque de la part d'un belligérant.

2. Un chargement neutre licite à bord d'un navire ennemi n'étant pas saisissable, le propriétaire de ce chargement a droit à l'indemnité si le navire ennemi est détruit. (Ibid., p. 101.)

Italy did not assume any very positive position:

(d) Les questions, concernant le droit de procéder à la destruction des navires marchands, soit ennemis que neutres, avant que le tribunal des prises se soit prononcé, ne sont pas réglées expressément par le droit positif italien.

Dans un cas spécial il a été décidé que le propriétaire d'un navire neutre de commerce, détruit avant que la capture n'en ait été soumise au jugement régulier du tribunal des prises, n'aurait aucune raison et aucun intérêt à porter plainte, lorsque le navire se trouvait dans des conditions qui en justifiaient légalement la capture et la confiscation. (Cont. dipl., 16 décembre 1859, capture du navire “ Fama Argentine.") (Ibid., p. 101.)

Japan assumed a position similar to that of Great Britain:

Les commandants des bâtiments de guerre belligérants sont tenus d'envoyer pour être mis en jugement les navires neutres après saisie. Si, pour une raison quelconque, ils ne peuvent le faire, les dits navires ne devraient être détruits avant condamnation. (Ibid., p. 101.)

The Netherlands proposition involved sequestration:

IV. (1) Un navire neutre capturé doit être relâché par le capteur, s'il ne peut être conduit dans un port du capteur ou dans un port neutre, en attendant la décision du tribunal des prises (conformément à l'article 23 de la Convention concernant les droits et les devoirs des puissances neutres en cas de guerre maritime).

(2) Dans le cas visé dans l'alinéa précédent le belligérant pourra, sans détruire le navire, prendre toutes les mesures pour empêcher que la contrebande n'atteigne sa destination ennemie. Le tribunal des prises appréciera le bien-fondé des mesures prises.

(3) Dans les circonstances mentionnées sub (1), un navire ennemi peut être détruit après que l'équipage et les papiers de bord auront été mis en sûreté.

(4) Le propriétaire sera indemnisé de la destruction de sa cargaison si celle-ci n'était pas sujette à confiscation. (Ibid., p. 101.)

Russia was rather more liberal than most other States:

IV. ARTICLE 1er. La destruction d'un navire de nationalité neutre, saisi et ujet à confiscation, est interdite, à xception des cas où sa conservation pourrait compromettre la sécurité du navire capteur ou le succès de ses opérations.

ART. 2. Dans les cas prévus à l'article 1°F, le commandant du bâtiment capteur est tenu, avant de faire détruire le navire, d'en transborder les hommes et, autant que faire se pourra, la cargaison, ainsi que de prendre les mesures requises pour conserver, tous les papiers de bord et, s'il y a lieu, d'autres objets qui pourraient être nécessaires pour le jugement par devant le tribunal des prises. (Ibid., p. 102.)

Basis of discussion at the International Naval Conference. As a result of the comparison of the various propositions and comments the following observations and bases of discussion were offered to the conference at its opening session and formed the point of departure for its work:

OBSERVATIONS.

1. Destruction des prises neutres. Tout le monde est d'accord pour reconnaître qu'en principe une prise neutre doit être conduite dans un port de prise et faire l'objet d'une décision de cour de prises.

Certains Gouvernements considèrent que ce principe général est absolu et ne souffre pas d'exceptions. D'autres Gouvernements ont admis dans leur pratique la faculté exceptionnelle pour le capteur de détruire la prise dans certains cas déterminés. Cette faculté exceptionnelle doit-elle être reconnue comme constituant une interprétation généralement acquise du principe commun?

BASE DE DISCUSSION.

30. En principe une prise neutre doit être conduite dans un port de prise.

31. L'obligation de conduire le navire neutre capturé dans un port de prise doit-elle être interprétée comme absolue ou comme souffrant des exceptions?

OBSERVATIONS.

2. Destruction des propriétés neutres à bord d'une prise ennemie.—Une question connexe à la précédente a été visée par un certain nombre de mémorandums; il s'agit du cas où une propriété neutre à bord d'un navire ennemi s'est trouvée comprise dans la destruction de celui-ci. Des propositions de stipu

« ПредыдущаяПродолжить »