Изображения страниц
PDF
EPUB

nou

Caucase pour aller faire son inspection. Il avoit eu l'attention de donner à Koby les ordres nécessaires pour l’escorte dont j'avois besoin, et pour rendre la route praticable à nos voitures.

Nous étions partis à six heures de Dariel; à neuf heures, nous arrivâmes à Kazbek, où nous nous arrêtâmes trois heures pour laisser reposer nos chevaux. On nous donna, dans la maison de la veuve du général Kazbek, une chambre commode, la seule de toute la route où l'on trouve des sofas et des tables.

Le général Kazbek, qui a donné son nom au village et à la montagne connus dans le pays sous le nom de Mqinwari, avoit servi avec distinction dans les armées russes. Il étoit Géorgien de naissance, et avoit épousé une Circassienne de la Kabarda : il a laissé trois enfants, deux filles et un fils qui sert dans l'armée russe, sous les ordres du général Yermoloff. Sa veuve jouit d'une fortune considérable. Elle a fait bâtir, en dehors de la forteresse de Kazbek, une église d'un assez bon goût, remarquable surtout par sa solidité, et par le toit qui est en pierres de très- · bonne qualité, qu'on trouve en abondance dans toutes les montagnes voisines. Ces pierres sont plates, d'une couleur grisâtre , et ont environ un pouce d'épaisseur. Nous vîmes à Kazbek de

très-belle ardoise. On en tire des tables longues d'une toise, qui n'ont que deux lignes d'épaisseur, et sont d'un très-beau bleu. L'ardoise est peu friable. Le temps viendra sans doute où la Russie tirera parti des richesses minérales que renferment les montagnes du Caucase; et elle préférera, pour couvrir les maisons, l'ardoise au chaume, qui expose continuellement les villes et les villages au danger des incendies. Dans les environs de Kazbek, on trouve du cristal de roche en grande abondance. Les paysans le ramassent ordinairement en automne, lorsque les neiges sont fondues. Il y en a de grande dimensions et d'une transparence extrême. Je ne pus m'en procurer que quelques morceaux, dont les prismes avoient environ deux pouces sur chaque face, et pour lesquels je donnai i rouble d'argent (4 francs). On m'apporta aussi des pyrites ferrugineuses, dont ces montagnes sont remplies. Les nombreuses eaux minérales qu’on rencontre dans toutes les vallées que nous avons parcourues, annoncent assez la présence du soufre, du fer, et de beaucoup d'autres minéraux.

Vis-à-vis de la maison du général Kazbek , on aperçoit sur une haute montagne une église avec deux clochers assez élevés. L'architec

ture en est bonne, à en juger par le dessin que m'en a montré un officier de mérite employé dans les ponts et chaussées, M. Hauy, neveu du fameux minéalogiste. On attribue la construction de cet édifice à la reine Thamar. Cette église porte le nom de Sainte-Trinité. Quelques soldats y sont aujourd'hui placés pour la défense du pays. Elle est à cinq werstes du village, et comme nous étions un peu fatigués, nous n'acceptàmes pas l'invitation du commandant de la forteresse qui offroit de nous y conduire. Vis-à-vis la maison du général, s'élève le Kazbek. C'est le rocher auquel on suppose qu'étoit attaché Prométhée.

Avant de partir, nous filmes demander à la veuve du général la permission de la voir. Elle nous reçut assise sur un divan, les jambes croisées à l'asiatique. Elle avoit auprès d'elle sa fille, àgée de seize à dix-sept ans, et remarquable par la beauté de ses traits. Nous lui témoignâmes notre reconnoissance pour l'hospitalité que nous avions reçue chez elle, et qu'elle accorde avec beaucoup d'obligeance à tous les étrangers qui traversent le Caucase.

De Kazbek à Koby, on compte seize werstes, que nous parcourùmes en quatre heures et demie. Le chemin étoit assez bon; il traversoit une vallée beaucoup plus large que les précédentes, où nous avions passé depuis Vladi-Caucase. Elle étoit cultivée avec soin dans quelques parties, et bien peuplée.

CHAPITRE II.

Détails sur les Ossètes et les Ingouches. — Koby. — Mont

Saint-Christophe. — Cachaour. — Vallée de l'Aragvi. Passanaour. — Ananour. Quarantaine. -- Douchett. — Gharthis-Kari. Mtskhetha.- Description de cette ville. -Église remarquable.- Arrivée à Tiflis.

Depuis Dariel, nous étions entrés dans la partie du pays des Ossètes et des Ingouches qui dépend de la Géorgie. Les Ingouches sont sur la gauche du chemin, les Ossètes sur la droite. La figure de ces derniers est peu agréable et leur taille petite. Ils sont généralement paresseux, et présentent l'image d'un peuple abâtardi. M. Klaproth est convaincu que les Ossètes appartiennent à la même souche que les Mèdes et les Perses, c'est-à-dire à l'Indo-Germanique. Il trouve les preuves de cette origine dans l'histoire, la tradition, et dans leur langue même.

« ПредыдущаяПродолжить »